Navigation Menu+

Jean-Marc Saeremans – Théatro-thérHappy (FR: 12/12/2013)

Jean-Marc Saeremans: la Théatro-thérHappy! Ou comment, à travers les outils de la théâtro-thérapie et l’expérience créatrice d’une pièce de théâtre, rendre un adolescent plus responsable, plus autonome et plus heureux.

If Soundcloud is not available, try via Mixcloud!


Lettre de remerciements reçue par Jean-Marc Saeremans après le travail de création théatro-thérapeutique, Genesis, en juin 2013 à Bruxelles:

“Je me suis bougée pour la première fois. Je me suis dévoilée et j’ai montré qui je suis, qui je suis vraiment ! Je parle aux gens car j’adore ça. J’ai brisé l’image, cassé l’étiquette qu’on m’avait accrochée au front. Plus de fardeau, enfin ! Je laisse le monde me découvrir ; je baisse les barrières que je m’étais imposées. Je n’ai plus peur de décevoir les autres. Je danse, plus seulement avec mes amis, plus seulement loin des regards. J’exprime tout ce que j’ai en moi par des gestes et par de la musique.

Le théâtre m’a permis de m’affranchir des chaînes qui m’imposaient le silence. Quel bonheur ! J’assume désormais d’être drôle sans le vouloir, avec une pointe d’ironie dans la voix ; critique, parfois à l’extrême. Ma mère essaie enfin de me comprendre et plus de me changer. Je suis de plus en plus révoltée contre cette société à la recherche de perfection, contre ce système qui nous pousse les uns contre les autres ; mais je n’ai plus besoin que l’on crie ma rage pour moi. J’assume mon sale caractère, je fais toujours autant d’efforts mais j’ai trouvé par où commencer !

Je ne me soumets plus aux autorités contre lesquelles je fulminais. Je dis tout haut ce que je n’osais même pas penser tout bas. J’étais opprimée par moi-même et j’ai trouvé les clés, mes propres clés. Maintenant, j’arpente le long chemin qui me sépare de ma liberté en toute sérénité. Merci.

J’étais cette enfant qui avait peur de ne pas grandir, de faire honte à son père, de rester seule dans le noir. Mais l’obscurité ne m’effraie plus et j’ai avancé. Je ne me suis jamais sentie aussi bien. Il y a eu un avant et un après « génésis ». Merci pour cela.”

Aurélie Desprez dit Lilou.

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Pin It on Pinterest